Mise en œuvre dans les pays

Pour devenir un candidat à l'ITIE, un pays mettant en œuvre doit remplir les cinq exigences d'adhésion. Une fois celles-ci remplies, la mise en œuvre de l'ITIE implique une gamme d'activités visant à renforcer la transparence des revenus tirés des ressources. Ces activités sont documentées dans les plans de travail des pays. Le développement d'un plan de travail, discuté et convenu par les parties prenantes, est l'une des cinq exigences d'inscription à l'ITIE. Plus d'informations et de conseils sur la mise en œuvre de l'ITIE sont disponibles dans Mise en œuvre de l'ITIE et Ouvrage de référence de l'ITIE.

Pour obtenir le statut Conforme, un pays doit compléter sa validation de l'ITIE dans les deux ans et demi après être devenu un pays candidat. Une fois qu'un pays est conforme, il doit repasser sa validation au moins tous les 5 ans ou à la demande du Conseil d'administration international de l'ITIE. La validation est un élément essentiel de l'ITIE comme norme internationale. Elle fournit une évaluation indépendante des pays mettant en œuvre l'ITIE et de quelles mesures ils devraient prendre pour réaliser leurs progrès plus rapidement. Un validateur indépendant effectue l'évaluation afin de savoir si toutes les exigences énoncées dans les Règles de l'ITIE ont été respectées. Le Conseil d'administration de l'ITIE, à travers le Secrétariat de l'ITIE, supervise le processus de validation. Le Conseil d'administration de l'ITIE passe en revue tous les rapports de validation.

Si le Conseil d'administration estime que le pays respecte toutes les exigences de l'ITIE, le pays sera désigné comme conforme à l'ITIE. Lorsque le rapport de validation montre qu'un pays a fait des progrès mais ne répond pas à toutes les exigences de l'ITIE, le pays restera un candidat. Lorsque la validation indique qu'aucun progrès significatif n'a été réalisé, le Conseil d'administration peut révoquer le statut de candidat du pays.

La liste des pays conformes et candidats à l'ITIE est disponible ici.