Au cœur de la lutte du Nigeria pour la responsabilité

La conférence nationale de l'ITIE Nigeria (NEITI) se tient actuellement à Abuja. Intitulée “Delivering transparency, reaping accountability and prosperity” (Offrir la transparence, recueillir la responsabilité et la prospérité), la conférence fait le point sur les enseignements et progrès dans la mise en œuvre de la norme ITIE au Nigeria.

NEITI est une agence indépendante mandatée pour assurer la transparence dans le secteur extractif du Nigeria. Elle a été au cœur de la lutte du Nigeria pour l'amélioration de la responsabilité au sein de son moteur économique principal. Le Nigeria a publié des Rapports d'audit de NEITI dévoilant les informations relatives aux revenus de dix années fiscales (1999-2008) et a mis au jour les irrégularités majeures dans les revenus issus des secteurs pétrolier et gazier.

La récente crise des subsides du pétrole qui a vu des milliers de protestants dans les rues des villes nigérianes a souligné l'urgence de relever l'énorme défi que représente la gestion des richesses pétrolières et gazières du Nigeria.

Lors la conférence de NEITI, le ministre de la Justice du Nigeria Bello Mohamed Adokie, s'exprimant au nom du président Goodluck Jonathan, a reconnu que "nos récentes expériences avec le secteur pétrolier soulignent la nécessité de promouvoir la transparence et la responsabilité et, de manière générale, de renforcer les processus de gouvernance dans le secteur de manière à assurer une rentabilité maximale de l'exploitation de nos ressources naturelles".

Plusieurs organismes ont été récemment mis en place pour répondre au besoin urgent de réforme, notamment une nouvelle ébauche de la loi pétrolière, Petroleum Industry Bill (PIB), source de longs débats. NEITI a déjà apporté d'importantes contributions à ces processus. Le sénateur Babajide Omoworare, représentant l'Assemblée nationale, a reconnu qu'un grand nombre des problématiques débattues aujourd'hui n'auraient pu l'être sans les audits de NEITI.

Le professeur Asobie, président sortant de NEITI et ancien membre du Conseil d'administration international de l'ITIE, a cependant rappelé à tous que "ce fossé entre rhétorique et pratique est titanesque". Marie Françoise Marie-Nelly, directrice nationale de la Banque mondiale au Nigeria, a approuvé. Elle a rappelé aux personnes assistant à la conférence que le grand défi consiste à "transformer les recommandations en actions".

Zainab Ahmed, secrétaire exécutive deNEITI, a prévenu que "l'ère du secret est révolue" au Nigeria. Elle s'est dite certaine que NEITI est une plate-forme vivante pour la discussion et que la Conférence nationale était "un effort délibéré de NEITI pour étendre la portée du dialogue dans le secteur extractif". Sur la récente annonce de désignation d'un nouveau groupe de travail sur les revenus issus du pétrole sous la responsabilité de Nuhu Ribadu avec un mandat similaire à celui de NEITI, Mrs Ahmed a déclaré qu'il s'agissait d'un effort bienvenu à suivre lors des audits de NEITI.

L'exemple international de NEITI a été souligné. Faith Nwadishi, Coordinatrice nationale de Publiez ce que vous payez, a invité le Nigeria à devenir "un leader sur le continent en faisant entendre sur la scène internationale la voix de l'Afrique". Terence McCulley, l'ambassadeur des États-Unis au Nigeria et Jonas Moberg, Chef du Secrétariat international de l'ITIE, a noté que la récente décision américaine de mettre en œuvre l'ITIE suivait l'exemple du Nigeria qui a été le premier pays à incorporer les Principes de l'ITIE dans la législation.

Subscribe to our mailing list

Close
Twitter icon
Facebook icon