La Sierra Leone divulgue ses recettes minières dans un premier rapport ITIE

Le jeudi 25 mars 2010, le président de la Sierra Leone, Dr Ernest Bai Koroma, a présenté le premier rapport ITIE de la Sierra Leone qui divulgue tous les paiements effectués au gouvernement par les entreprises minières pour les années 2006 et 2007. Lors de la présentation officielle du premier rapport de l'Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives de la Sierra Leone, le président Koroma a déclaré que "le but de l'ITIE de la Sierra Leone est de veiller à ce que la richesse des ressources naturelles devienne une force motrice pour le développement durable" et que "les recettes créées soient utilisées au profit et à la satisfaction de tous les habitants de la Sierra Leone."

En parlant de la façon dont les ressources naturelles ont affecté de nombreux pays, y compris la Sierra Leone, le président a déclaré: "Dans des cas extrêmes, comme cela s'est produit chez nous récemment, l'accès à de telles ressources alimente et soutient les conflits, affaiblissant ainsi les gouvernements et les institutions. Le consensus mondial est donc que si les gouvernements gèrent ces recettes de manière transparente et efficace, elles pourraient servir de tremplin à une croissance économique positive et à une réduction de la pauvreté."

D'après le premier rapport ITIE, les compagnies minières ont déclaré avoir payé 7,7 millions USD en 2006 et 10,6 millions USD en 2007. Les entités gouvernementales ont déclaré avoir reçu 7,2 millions USD en 2006 et 10,2 millions USD en 2007. Selon le réconciliateur du rapport ITIE, Verdi consulting, les divergences de 0,4 millions USD en 2006 et 0,3 millions USD en 2007 peuvent être en grande partie expliquées par la non déclaration des recettes ou l'incapacité du gouvernement à confirmer les paiements déclarés par les compagnies.

Le rapport ITIE contient un certain nombre de recommandations sur la façon d'améliorer la gestion des revenus issus des ressources naturelles en Sierra Leone au cours de la prochaine période afin de réduire les divergences. Voici quelques-unes des recommandations: centraliser la perception d'impôts par le biais de la National Revenue Authority, établir des numéros d'identification du contribuable obligatoires, et rendre disponible les accords de droits avec les entreprises.

Dans son discours lors de la présentation officielle, le président a promis que " [son] gouvernement [ferait] tout son possible pour veiller à ce que les problèmes contenus dans le Rapport soient abordés de façon satisfaisante afin de boucher les trous". Le premier rapport ITIE inclut le secteur minier du pays, mais le président a déclaré qu'"une étude préliminaire du secteur pétrolier [serait] bientôt entreprise et qu'elle [ferait] partie des rapports ITIE ultérieurs".

En outre, il a exhorté les parties prenantes engagées dans le processus ITIE à prendre des mesures afin de passer le mot au sujet du rapport ITIE: "Je demande donc au groupe multipartite de prendre des mesures appropriées afin que le Rapport soit mis à la disposition de tous dans un langage simple et clair."

Le rapport ITIE est disponible sur le site Web de l'ITIE en Sierra Leone. Le discours prononcé par le président Koroma lors de la présentation officielle est disponible ici.

Pour de plus amples renseignements au sujet de la mise en oeuvre de l'ITIE en Sierra Leone, consultez le site Web de l'ITIE en Sierra Leone, la page du site Web de l'ITIE international sur la Sierra Leone, ou contactez le directeur régional Eddie Rich au Secrétariat International de l'ITIE.

Subscribe to our mailing list

Close
Twitter icon
Facebook icon