Blog Posts

J’ai l’honneur d’être convié cette semaine à Conakry, où le gouvernement guinéen réunit les 21 et 22 février une table ronde sur le développement minier responsable. L’objectif de cette initiative est de susciter un dialogue entre les sociétés minières, les départements de l’Etat et les citoyens guinéens, en particulier les communautés des zones minières, autour d’approches possibles pour accélérer le développement durable et partagé du secteur minier.

« Bon nombre des changements et des réformes que le gouvernement adopte aujourd’hui sont directement imputables aux travaux de l’ITIE Nigéria. »Zainab Ahmed, ministre nigériane du Budget et de la Planification, membre du Conseil d’administration de l’ITIE et ancienne directrice exécutive de l’ITIE Nigéria, lors d’une récente téléconférence du Comité de Mise en œuvre du Conseil d’administration de l’ITIE

Mohamed Said Ould Ahmed, directeur de la recherche et des statistiques au Trésor Mauritanien, et Stephan Eggli & El Hadramy Mohamed Mahmoud, conseillers techniques de la GIZ, sur les efforts de la Mauritanie pour intégrer le reporting ITIE.

Les revenus des industries extractives représentent un enjeu important en termes de poids économique, d'impact sur le budget national et de bonne gouvernance dans la gestion publique plus généralement. En 2014,

A l’heure où les industries extractives tendent vers plus de transparence, les parties prenantes font face à de nouveaux défis liés à la prolifération des données, leur fragmentation, leur dispersion et le contrôle de leur qualité. Il est plus important que jamais de pouvoir relever ces défis afin de soutenir les systèmes existants et les faire gagner en efficacité, d’éviter la duplication, de gérer les attentes,

À qui appartient la société?​

Neuf des pays mettant en œuvre l'Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) dans les régions anglophones et lusophones d'Afrique se sont rencontrés à Abuja début novembre pour s'organiser en vue de la divulgation de la propriété réelle. Les discussions ont principalement porté sur la manière d'organiser le processus visant à dévoiler l'identité des personnes qui détiennent les compagnies pétrolières, gazières et minières. Ben Mellor,

Comment l’ITIE peut contribuer à identifier et relever les défis de l’exploitation minière artisanale et à petite échelle​

L’exploitation minière artisanale et à petite échelle (ASM) constitue un moyen de subsistance pour des millions de personnes dans plusieurs pays en voie de développement riches en ressources et constitue une source majeure de développement économique pour de nombreuses communautés rurales et régionales.

Au-delà des déclarations des paiements, l'ITIE est un outil pour créer des systèmes ouverts de données extractives.

La Mauritanie a une forte tradition de nomadisme, une culture dynamique de communication, de commerce et de bienveillance envers les étrangers. Ces mêmes principes peuvent être appliqués aux données ouvertes à travers l’ITIE. L'ITIE fournit un cadre structurant pour les déclarations de gouvernements et d’entreprises.

La réunion de famille de l'ITIE à Lima, en février 2016, fut l'occasion de réviser la Norme ITIE. La Norme ITIE 2016 a été considérablement améliorée par rapport à la Norme 2013, à son tour extrêmement différente des Règles de l'ITIE. Au fil des ans, les 51 pays mettant en œuvre l'ITIE ont accru leurs engagements de façon exceptionnelle.

De simples chiffres aux informations complètes

L'ITIE fait sa première évaluation selon la Norme de l'ITIE

Aujourd'hui, le Conseil d'administration de l'ITIE a achevé sa 35ème réunion du Conseil d'administration en se penchant sur le statut de l'Azerbaïdjan suite à sa Validation, ainsi que sur la présentation de son plan de travail, ses finances et sa gouvernance pour l'année à venir.

L'ITIE prolonge l'adhésion de l'Azerbaïdjan

Le Conseil d'administration examine les progrès accomplis dans le monde.

La 35e réunion du Conseil d'administration de l'ITIE, organisée par le gouvernement du Kazakhstan, a rassemblé plus de quatre-vingt membres et observateurs. Le Conseil d'administration a examiné l'avancement de la mise en œuvre dans les cinquante et un pays membres. Parmi les principaux thèmes abordés,

Pages