Blog Posts

La Conférence mondiale de l’ITIE prévue à Paris les 18 et 19 juin 2019 mettra en avant les nouvelles bonnes pratiques en matière de mise en œuvre de l’ITIE qui émergent dans 52 pays. Le Ghana dispose de tous les éléments de base nécessaires pour entraîner l’Afrique à divulguer systématiquement les données ITIE.

En mars dernier, l’ITIE Ghana organisait un atelier afin d’explorer l’avenir de la mise en œuvre de l’ITIE.

Ce billet est basé sur les remarques prononcées par le directeur exécutif de l'ITIE, Mark Robinson lors de la 42e réunion du Conseil d'administration à l'ITIE à Kiev. Il présente ses réflexions depuis sa prise de fonction au mois de novembre et sa vision pour l'avenir de l'organisation.

Cela fait bientôt 100 jours que j'ai pris mes fonctions de directeur exécutif de l'ITIE et j'aimerais à ce titre vous faire part de quelques réflexions sur ce qui m'a donné envie de diriger l'ITIE et ma vision pour

Quelle est la prochaine étape dans le renforcement de la mise en œuvre de la Norme ITIE ?

La 42e réunion du Conseil d’administration de l’ITIE s’est tenue à Kiev (Ukraine) les 27 et 28 février 2019. Comme il a été largement relayé, le Conseil d’administration de l’ITIE a donné son accord de principe à l’apport d’un certain nombre de perfectionnements importants à la Norme ITIE. Mais des travaux supplémentaires seront nécessaires avant que la formulation finale ne soit convenue.

A la veille de la 42e réunion du Conseil d'administration de l'ITIE à Kiev, l'ITIE Ukraine a organisé une table ronde sur la transition de l'ITIE, des rapports ITIE à l'encouragement de la divulgation systématique

Une révolution tranquille est en cours à l'ITIE. Depuis ses débuts, des groupes multipartites étaient établis dans chaque pays de mise en oeuvre de l'ITIE avec pour objectif de collecter l'information des entreprises et des entités du gouvernement pour ensuite les publier s

Il n’est un secret pour personne que le secteur extractif est dominé par les hommes. Les faits indiquent clairement que, bien que les avantages que procurent les projets du secteur extractif reviennent principalement aux hommes, ce sont les femmes qui portent une part disproportionnée de ses effets négatifs sur le plan social, économique et environnemental. La semaine dernière,

Louise Russell-Prywata est responsable des programmes dans le cadre du programme pilote mis en place par OpenOwnership pour aider les personnes compétentes au sein des autorités nationales et des institutions multinationales à publier des données de haute qualité et faciles à utiliser au sujet des bénéficiaires effectifs.

L'espace réservé à la société civile rétrécit partout dans le monde, ce n’est pas un secret. Ce phénomène inclut certains des 52 pays membres de l’ITIE. Une composante fondamentale du processus ITIE reste de garantir l’engagement libre et actif de la société civile dans la gouvernance du secteur extractif. La société civile est l’un des trois collèges siégeant au Conseil d’administration de l’ITIE et dans les groupes multipartites. Elle joue un rôle capital dans l’examen des données,

L'Indonésie est le quatrième pays le plus peuplé au monde est ses ressources naturelles sont abondantes. En 2016, ses activités pétrolières, gazières et minières représentaient 7% des revenus du gouvernement. L'accès à Internet est de plus en plus répandu dans cette nation aux 17 000 îles et cela permet de rendre les données sur le secteur extractif accessibles à moindre coût pour les communautés proches des projets pétroliers, gaziers ou miniers.

Le gouvernement exige des modèles financiers des entreprises, une mesure novatrice

La Zambie est le deuxième producteur de cuivre d'Afrique et le pays est très dépendant de son activité minière. Elle contribue en effet à hauteur de 68% des recettes en devises du pays et à 73% de la valeur de l'exportation selon les dernières déclarations ITIE. La Zambie a transformé ces politiques d'imposition du secteur ces dix dernières années.

La bonne gouvernance des ressources naturelles a subi une transformation vers plus de transparence depuis la création de l’ITIE il y a plus de dix ans. L’information divulguée tout à au long de la chaîne de valeur de l’industrie extractive est de plus en plus ponctuelle, exhaustive et désagrégée même s’il existe encore des défis sous forme d’un espace réservé à la société civile réduit, de corruption et de données sous-utilisées.

Pages