Skip to main content

Le Conseil d'administration adopte les recommandations liées à la transition énergétique

Décision sur les recommandations de politique

Decision number
2020-84
15 October 2020

Suite à la publication du rapport de Chatham House Transparency in Transition: Climate Change, Energy Transition and the EITI, le Conseil d'administration international de l'ITIE convient des points suivants :

  1. Faire progresser l’analyse par pays sur les implications économiques de la transition énergétique et créer un argumentaire pour l’utilisation des données ITIE dans la transition énergétique.
     
  2. Renforcer la capacité des Groupes multipartites à engager un débat éclairé sur les risques et les opportunités qui accompagnent la transition énergétique.
     
  3. Intégrer la transparence sur la transition énergétique par le biais de la Norme ITIE et des documents d’orientation de l’ITIE.
     
  4. Engager le collège des entreprises et des investisseurs institutionnels dans des discussions sur les tendances du secteur et sur la manière dont la transition énergétique peut affecter la transparence des industries extractives.

Contexte

Le quatrième Principe de l’ITIE reconnaît que « plus la compréhension du public concernant les recettes et les dépenses étatiques sur la durée est grande, plus elle est susceptible de contribuer au débat général et de faciliter le choix d’options appropriées et réalistes favorisant le développement durable ». La transition vers une économie durable et décarbonée est en train de transformer le secteur extractif. Elle aura de profondes répercussions sur les types de données, de divulgations et de dialogues qui seront nécessaires pour étayer la redevabilité et la bonne gouvernance dans les pays mettant en œuvre l’ITIE. En outre, la transparence est essentielle pour les efforts menés à l’échelle internationale afin de soutenir la transition énergétique, y compris la déclaration des émissions et la divulgation des risques climatiques. Pour que les processus ITIE dans les 53 pays de mise en œuvre soient en mesure d’éclairer efficacement les politiques et les prises de décisions liées à la gouvernance des ressources naturelles à l’avenir, il faudra que les parties prenantes de l’ITIE et les Groupes multipartites prennent ces tendances générales en considération.

En 2019, le Secrétariat international a commandé un rapport à Chatham House pour aider les parties prenantes à envisager les implications de la transition énergétique pour l’ITIE. Un atelier a réuni des experts et des praticiens en janvier 2020, et un projet de rapport a été présenté au Conseil d’administration lors de son séminaire stratégique en février. Le rapport a été publié en juin et explore les implications de la transition énergétique pour les pays mettant en œuvre l’ITIE. Il passe en revue les réponses politiques et pratiques que l’ITIE pourrait apporter au vu de la transition énergétique et formule une série de recommandations pour l’ITIE, y compris l’intégration des données et du dialogue sur la transition énergétique et les risques climatiques dans la Norme ITIE, ainsi que dans la mise en œuvre et les orientations de l’ITIE. Il appelle également au renforcement du dialogue sur la question entre les parties prenantes nationales et internationales de l’ITIE.