Le Conseil d'administration a décidé de confirmer la suspension temporaire du Libéria.

09.06.2019
Décision 2019-42/BC-276
< >

Décision complète du Conseil d'administration

Le Conseil d’administration se dit inquiet de l’affaiblissement de l’engagement du gouvernement et de la supervision exercée par le Groupe multipartite au Liberia. Suite à la conduite d’un examen conformément à l’Exigence 8.6, le Conseil d’administration établit que le Liberia a réalisé des progrès inadéquats dans la mise en œuvre des Exigences portant sur l’engagement du gouvernement (1.1), le Groupe multipartite (1.4) et le plan de travail (1.5). Il est considéré que le pays a accompli des progrès significatifs dans la mise en œuvre de l’Exigence 1.3 sur l’engagement de la société civile et de l’Exigence 1.2 sur l’engagement des entreprises.

Tous les collèges sont encouragés à s’engager pleinement et activement dans la revitalisation du processus. Le Conseil d’administration appelle le gouvernement à tous les niveaux à faire preuve de son engagement dans la mise en œuvre de l’ITIE. Le Groupe multipartite devra comprendre des représentants auto-désignés de chaque collège et être en mesure d’exercer efficacement son rôle de supervision. Il est attendu du gouvernement qu’il traite les parties prenantes comme des partenaires égaux dans le cadre de la mise en œuvre de l’ITIE et qu’il apporte un soutien adéquat au Groupe multipartite afin que la publication des principaux documents dans les délais requis, dont les Rapports ITIE, les plans de travail et les rapports annuels d’avancement, soit assurée.

Le Conseil d’administration reconnaît que les parties prenantes de tous les collèges continuent à soutenir la mise en œuvre de l’ITIE. Le rétablissement d’une mise en œuvre efficace de l’ITIE permettrait au Liberia de retirer les bénéfices découlant de l’expansion de son secteur extractif. Le Conseil d’administration et le Secrétariat international sont disposés à appuyer le Liberia dans les efforts qu’il déploie pour revitaliser la mise en œuvre de l’ITIE et pour renforcer les capacités des parties prenantes.

Conformément à l’Exigence 8.6, la suspension temporaire du Liberia est confirmée. Outre la mesure corrective existante concernant la ponctualité des déclarations, le Conseil d’administration approuve les mesures correctives liées aux Exigences 1.1 à 1.5. Le Conseil d’administration convient d’examiner les progrès accomplis relativement à ces mesures correctives le 31 décembre 2019.

Si le gouvernement et le groupe multipartite parviennent à réaliser des progrès rapides dans la prise de ces mesures correctives, le Conseil d’administration accueillera favorablement une demande du groupe multipartite à l’effet que cette évaluation survienne plus tôt.

S’il détermine que le Liberia a réalisé des progrès substantiels dans la prise de ces mesures correctives, le Conseil d’administration examinera s’il convient ou non de lever la suspension et de démarrer la deuxième Validation du Liberia immédiatement. En l’absence de progrès substantiels dans la prise des mesures correctives, le Liberia sera radié.

Mots-clés: Engagement du gouvernement
Pays: Liberia