Skip to main content
Bauxite mining in Kazakhstan
Rapport

Mission critique

Renforcement de la gouvernance des chaînes de valeur des minéraux pour la transition énergétique

Cette étude fournit une synthèse des chaînes de valeur mondiales des minéraux de transition, ainsi que des risques et opportunités de gouvernance

November 2022

Cette étude, commandée par l’ITIE, donne un aperçu des chaînes de valeur mondiales de certains minéraux de transition et met en évidence la relation entre les objectifs de la transition énergétique mondiale et la nécessité d’une gouvernance plus solide du secteur des minéraux. Elle démontre que les pays mettant en œuvre l’ITIE représentent une part substantielle de l’exploitation des minéraux de transition.

Le rapport identifie quatre zones à risque dans les chaînes de valeur des minéraux de transition et fournit des recommandations sur la manière d’atténuer les risques par des actions politiques, des actions de sensibilisation, des analyses et des partenariats.


Résumé

La production d’énergie à faible teneur en carbone et l’électrification ont aujourd’hui un impact profond sur la demande de minéraux de transition. Au fur et à mesure que la transition énergétique mondiale s’accélère, les technologies énergétiques à faible émission de carbone connaîtront une croissance rapide des marchés, ce qui entraînera une augmentation de la demande de toute une série de minéraux.

Les chaînes de valeur mondiales des minéraux sont géographiquement dispersées et fragmentées, avec de multiples pays et entreprises spécialisés dans leurs différentes étapes. Une partie substantielle de la demande croissante de minéraux de transition sera probablement satisfaite par les pays mettant en œuvre l’ITIE, dont beaucoup détiennent des parts importantes des réserves et ressources minérales identifiées. Certains pays ITIE sont déjà de gros exportateurs de minéraux de transition, et beaucoup pourraient voir ces flux commerciaux augmenter dans les décennies à venir.

L’augmentation de la demande de minéraux de transition entraîne pour diverses parties prenantes des risques qui, s’ils ne sont pas pris en compte, pourraient entraver la contribution du secteur au développement durable et freiner la lutte contre le changement climatique. S’étendant aux niveaux mondial, transnational, national et infranational de la gouvernance minérale, ces risques sont multiples, allant des impacts environnementaux et des accords corrompus aux chocs de prix et aux perturbations des chaînes d’approvisionnement mondiales.

Pourtant, il existe de nombreuses possibilités de faire face à ces risques. Dans les pays riches en ressources, il est possible d’améliorer les cadres de gouvernance et la transparence en vue d’attirer les investissements dans l’extraction et la valorisation des minéraux de transition. Cela peut en retour promouvoir les achats locaux, l’emploi et les moyens de subsistance liés à l’exploitation minière, l’investissement social et le développement dirigé par les communautés. L’industrie a également la possibilité de collaborer au développement de chaînes de valeur allant de l’exploitation minière à la fabrication et au déploiement de technologies de transition énergétique.

Pour les gouvernements et les consommateurs des pays qui importent des minéraux de transition, il existe une opportunité d’approvisionnement plus responsable et plus fiable grâce à la réglementation et aux initiatives de données ouvertes. Les entreprises des chaînes de valeur des minéraux de transition ont de leur côté la possibilité d’utiliser des normes volontaires pour certifier leur performance environnementale, sociale et de gouvernance (ESG), ainsi que de répondre aux exigences de diligence raisonnable de leurs fournisseurs. Au niveau mondial, l’opportunité de renforcer la coopération internationale et régionale pour faire en sorte que les minéraux de transition contribuent à une transition énergétique juste se présente également.

 

Cette étude, entreprise par l’Université du Queensland, a été commandée par l’ITIE et financée par le programme USAID.

USAID logo