Améliorer la mesure de l’espace civique : quelles sont les voies à suivre pour les initiatives et les accords internationaux, individuellement et conjointement ?

Atelier organisé par l'Initiative pour la Transparence et la Responsabilisation: 10 février 2015 à Washington, DC

La problématique de l'espace civique

De nombreuses initiatives et accords internationaux dépendent très largement de la mesure dans laquelle les citoyens et les groupements bénéficient d'un "espace civique" suffisant (liberté d'expression, d'association, d'organisation et d'action et la possibilité de participer au processus de prise de décision public). D'un côté ces initiatives ont le potentiel d'améliorer l'espace civique en fixant les normes pour ensuite les promouvoir. De l'autre côté elles font face à de réels défis lorsqu'il s'agit de déterminer si les gouvernements assurent un "espace civique" suffisant. Une partie du problème réside dans les difficultés actuelles à définir et mesurer l'"espace civique", que ce soit dans le cadre d'initiatives individuelles ou dans le cadre de tentatives de créer une cohérence entre ces initiatives. 

Afin de pouvoir fournir un soutien pratique, l'Initiative pour la Transparence et la Responsabilisation a commandé une étude de cadrage sur la mesure de l'espace civique. Celle-ci se concentrera sur les initiatives à caractère multipartite comme l'Open Government Partnership (OGP) et l'Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) ainsi que deux accords internationaux tels que le Partenariat sur une Coopération Efficace au service du Développement et les nouveaux Objectifs pour le Développement Durable.

Lors de cet atelier d'une journée, nous présenterons les résultats liminaires et les recommandations de l'étude et nous verrons quelles sont les voies à explorer dans le cadre de ces initiatives.