Dernières nouvelles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : L’Iraq annonce son projet de mettre en oeuvre l’ITIE

 

À BAGDAD, le 10 JANVIER 2010. Noori Al-Maliki, Premier ministre de l’Iraq, a aujourd’hui annoncé le projet du pays de mettre en oeuvre l’Initiative de la transparence des industries extractives (ITIE) lors de la conférence de lancement de l’ITIE iraquienne à Bagdad. l’Iraq souhaite devenir un Pays candidat de l’ITIE en février.

Depuis bien trop longtemps, la richesse en ressources naturelles de l’Iraq lui a apporté des conflits et de la corruption, au lieu du développement et de la prospérité. L’ITIE est un outil d’établissement de rapports de confiance et créet un forum sûr de dialogue élargi sur la gestion des revenus pétroliers.

Le gouvernement iraquien s’était engagé à mettre en oeuvre l’ITIE en mai 2008. L’Iraq ayant 11% des réserves mondiales prouvées de pétrole, il sera le pays le plus riche en réserves pétrolières à mettre en oeuvre les normes de l’ITIE. L’industrie pétrolière est à un stade critique en Iraq après avoir remporté une série de contrats.

Peter Eigen, Président de l’ITIE, a envoyé ses voeux, dont : « l’avenir des Iraquiens peut être brilliant, si les ressources pétrolières sont bien gérées. Pour ceux d’entre nous qui ont passé nos carrières à affronter les causes principales de la corruption et des conflits, et pour la communauté internationale qui suit l’Iraq de près, le projet du gouvernement de mettre en oeuvre l’ITIE est un véritable signe de la détermination de l’Iraq à établir un meilleur avenir.»

Lors de la conférence de lancement, le directeur du Secrétariat international de l’ITIE, Jonas Moberg, affirma : « Nous pensons que la mise en oeuvre de l’ITIE sera importante dans l’avancement du rétablissement du pays, et pour assurer que ses richesses pétrolières et gazières abondantes soient gérées au profit des citoyens et pour une paix durable. Elle montre l’engagement du gouvernement à la bonne gouvernance et fait partie d’un effort plus étendu de reconstruction du pays. L’adaptation de la norme mondiale de l’ITIE en Iraq montre la responsabilité et l’engagement du gouvernement à développer son propre cadre de  transparence et de gouvernance. »

La conférence approuva le Plan de travail de l’ITIE, examina la gouvernance du groupe multipartite, et confirma la désignation des représentants de la société civile.

 


 

Notes aux rédacteurs 

 

1. Les demandes de renseignements et d’entretiens des médias peuvent être adressées au directeur de la communication M. Anders Tunold Kråkenes au Secrétariat international de l’ITIE, +47 4666 2888 ; akrakenes@eiti.org

 

2. Dr Peter Eigen est le Président de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), l’initiative internationale pour l’amélioration de la transparence dans les secteurs minier, du gaz et du pétrole. Il est également le fondateur de Transparency International, une organisation non gouvernementale basée à Berlin qui se consacre à améliorer la responsabilisation des gouvernements et la lutte contre la corruption. 

 

3. L’ITIE est une coalition de gouvernements, entreprises, groupes de la société civile, investisseurs et organisations internationales. Tous ces collèges sont représentés au sein du Conseil d’administration que préside M. Peter Eigen. Le gouvernement norvégien abrite le Secrétariat de l’ITIE à Oslo ; celui-ci a été officiellement ouvert le 26 septembre 2007. 

 

4. 3,5 milliards de personnes vivent dans des pays riches en pétrole, gaz et minerais. Grâce à une bonne gouvernance, l’exploitation de ces ressources est à même de générer d’importants revenus afin de favoriser la croissance et de réduire la pauvreté. Cependant, une gouvernance faible laisse la place à la pauvreté, la corruption et les conflits. L’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) a pour objectif de renforcer la gouvernance en améliorant la transparence et la responsabilisation au sein du secteur extractif. L’ITIE fixe une norme mondiale visant à ce que les entreprises publient ce qu’elles versent et les gouvernements ce qu’ils perçoivent. 

 

5. Les 30 pays qui sont sur la voie de la mise en œuvre de l’ITIE sont les suivants : Albanie, Azerbaïdjan, Burkina Faso, Cameroun, République centrafricaine, Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo, Guinée équatoriale, Gabon, Ghana, Guinée, Kazakhstan, Kirghizistan, Libéria, Madagascar, Mali, Mauritanie, Mongolie, Mozambique, Niger, Nigéria, Norvège, Pérou, République du Congo, São Tomé et Príncipe, Sierra Leone, Tanzanie, Timor-Leste, Yémen et Zambie.

 

6. Le 25 septembre de cette année, les leaders du G20 ont exprimé leur soutien à l’ITIE dans le cadre d’une déclaration prononcée lors du Sommet de Pittsburgh. Les leaders du G20 ont déclaré que la divulgation des paiements et des revenus par le biais de l’ITIE renforçait le soutien des populations les plus vulnérables et contribuait à réduire la pauvreté. 

 

7. Le présent communiqué de presse et les autres publications ITIE sont disponibles sur le site Internet de l’ITIE à l’adresse suivante : www.eiti.org. Si vous aimeriez que les bulletins d’information ITIE et les autres mises à jour importantes sur l’ITIE vous soient envoyés automatiquement par e-mail, vous pouvez vous abonner à ce service sur le site Internet. 

 

8. Les demandes de renseignements émanant d’organisations autres que les médias peuvent être adressées au Secrétariat international de l’ITIE par téléphone au +47 22242105 ou par e-mail à secretariat@eiti.org.