Dernières nouvelles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Six pays de plus conformes aux normes de transparence et de responsabilité

Paris, le 2 mars 2011 – La République Centrafricaine, la République Kirghize, le Niger, le Nigeria, la Norvège et le Yémen ont atteint la Conformité à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), la norme mondiale pour une meilleure transparence dans les secteurs pétrolier, gazier et minier. Le Conseil d’administration de l’ITIE a désigné ces pays comme « Conformes à l’ITIE » lors de sa réunion aujourd’hui à Paris, amenant ainsi le nombre total de pays Conformes à l’ITIE à onze. Par ailleurs, le Guatemala et Trinité et Tobago ont été accueillis comme nouveaux pays Candidats à l’ITIE, amenant le nombre total des pays mettant en œuvre l’ITIE à trente-cinq.

Le Président de l’ITIE, Peter Eigen, a félicité les gouvernements ainsi que toutes les entreprises et organisations de la société civile ayant soutenu le processus dans chacun des pays :

« En doublant le nombre des pays Conformes à l’ITIE, la norme a franchi une étape considérable. Alors que les prix des matières premières augmentent et que la demande pour plus d’information et de responsabilité s’accroit, les arguments en faveur de la transparence des revenus sont plus forts que jamais. Ces pays ont réalisé une énorme avancée dans la bonne gestion de leurs ressources naturelles. En même temps que je félicite chaleureusement toutes les parties prenantes impliquées dans le travail réalisé pour atteindre cette étape, je leur rappelle que le processus ne s’arrête pas là. La transparence à elle seule ne permet pas de garantir une bonne gestion des ressources naturelles. Les défis auxquels sont confrontés ces pays riches en ressources naturelles sont immenses, et l’ITIE est un bon début en se penchant sur les industries et revenus qui pourraient servir à transformer ces sociétés ».

Clare Short nommée nouvelle Présidente de l’ITIE

Clare Short a été élue nouvelle Présidente de l’ITIE lors de la Conférence. Madame Short était l’ancienne Secrétaire d’Etat britannique pour le Développement international de 1997 à 2003. Lors de sa prise de fonction, Madame Short a déclaré :

« C’est un très grand honneur pour moi de reprendre ce rôle important. Je rends hommage à la ténacité extraordinaire, l’énergie et la rigueur avec laquelle Peter Eigen s’est consacré à cette tâche. La priorité principale sera de s’assurer que la norme ITIE produit véritablement une amélioration dans la vie des citoyens des pays riches en matières premières. Bien que les pays Conformes aient répondu aux exigences de l’ITIE en matière de déclaration, ils vont devoir continuer à améliorer la mise en œuvre de l’ITIE. La transparence et la responsabilité doivent être ancrées dans le secteur ».

La 5ème Conférence mondiale de l’ITIE a débuté le 2 mars

Les 2 et 3 mars, de hautes personnalités comprenant les Présidents de la République Kirghize, du Mozambique et de la Tanzanie ainsi que les dirigeants de Royal Dutch Shell, Total et Areva et le fondateur des Fondations Open Society, George Soros, se retrouveront pour la 5ème Conférence mondiale de l’ITIE. La Conférence a pour thème « La transparence compte » et évaluera l’impact qu’a l’ITIE sur l’amélioration de la vie des citoyens. La Conférence fixera le cap pour le futur de la norme mondiale et notamment l’élaboration de nouvelles règles.

Dans le Rapport de suivi 2009-2011 qui a été lancé aujourd’hui, George Soros souligne :

« La responsabilité et une gestion transparente forment la pierre angulaire d’une société juste et ouverte. J’ai reconnu depuis longtemps l’ITIE comme un outil indispensable pour une plus grande ouverture dans les pays riches en pétrole, gaz et minerais. »

Avec les changements politiques dans de nombreux pays riches en matières premières, il n’y a jamais eu de meilleure opportunité pour les gouvernements, les entreprises et la société civile de travailler ensemble pour améliorer la manière dont le pétrole, le gaz et les ressources minérales sont gérés et distribués.

Remarques pour la rédaction

  1. Les demandes de renseignements peuvent être adressées à Anders Tunold Kråkenes, +47 4666 2888, akrakenes@eiti.org. Plus d’informations sur la Conférence mondiale de l’ITIE sur www.eitiparis.org
  2. L’ITIE est une coalition de gouvernements, d'entreprises, de groupes de la société civile, d'investisseurs et d'organisations internationales. Tous ces collèges sont représentés au sein du Conseil d’administration. Le gouvernement norvégien abrite le Secrétariat de l’ITIE à Oslo qui a été officiellement ouvert le 26 septembre 2007.
  3. 3,5 milliards de personnes vivent dans des pays riches en pétrole, en gaz et en minerais. Grâce à une bonne gouvernance, l’exploitation de ces ressources est à même de générer d’importants revenus afin de favoriser la croissance et de réduire la pauvreté. Cependant, une gouvernance faible laisse la place à la pauvreté, la corruption et les conflits. L’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) a pour objectif de renforcer la gouvernance en améliorant la transparence et la responsabilité au sein du secteur extractif. L’ITIE fixe une norme mondiale visant à ce que les entreprises publient ce qu’elles versent et les gouvernements ce qu’ils perçoivent.
  4. Depuis son lancement en 2002, l’ITIE est devenue la norme mondiale en matière de transparence dans les industries extractives. En mettant en œuvre l’ITIE, les pays rassemblent les entreprises, la société civile et les représentants des gouvernements pour suivre et expliquer les paiements effectués par les gouvernements aux entreprises extractives opérant des ces pays. Les pays ayant répondu à tous les indicateurs énoncé des les Règles de l’ITIE et achevé le processus rigoureux de validation sont considérés comme Conformes à l’ITIE. Cela signifie que les normes de déclaration des revenus de ces pays pour le secteur extractif ont atteint un meilleur niveau de transparence.
  5. Onze pays sont désormais Conformes à l’ITIE. La République Centrafricaine, la République Kirghize, le Niger, le Nigeria, la Norvège et le Yémen ont rejoint l’Azerbaïdjan, le Ghana, le Libéria, la Mongolie et le Timor-Leste parmi les pays Conformes à l’ITIE.
  6. Les 35 pays mettant actuellement en œuvre l’ITIE sont : l’Afghanistan, l’Albanie, l’Azerbaïdjan, le Burkina Faso, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Tchad, la Côte d’Ivoire, la République Démocratique du Congo, le Gabon, le Ghana, le Guatemala, la Guinée, l’Indonésie, l’Irak, le Kazakhstan, la République Kirghize, le Liberia, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, la Mongolie, le Mozambique, le Niger, le Nigeria, la Norvège, le Pérou, la République du Congo, la Sierra Leone, la Tanzanie, le Timor-Leste, le Togo, Trinité et Tobago, le Yémen et la Zambie.
  7. Dr Peter Eigen était le Président de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) jusqu’à aujourd’hui. Il est également le fondateur le Transparence Internationale, une organisation non gouvernementale dont le siège est à Berlin et qui se consacre à améliorer la responsabilité des gouvernements et à lutter contre la corruption.
  8. Madame Clare Short est l’ancienne Secrétaire d’Etat britannique pour le Développement international de 1997 à 2003. Elle a joué un rôle important dans la mise en place du département responsable pour le développement durable et la réduction de la pauvreté au niveau ministériel. En 2003, Madame Short a démissionné de son poste Secrétaire d’Etat britannique pour le Développement international au moment de la guerre en Irak. Après près de 30 ans en tant que membre du Parlement britannique, Madame Short a quitté ses fonctions en 2010. Depuis 2006, Madame Short est membre de Advocacy Panel of Cities Alliance, une alliance de la Banque mondiale, UN–HABITAT, des gouvernements locaux et des partenaires du développement se consacrant à l’objectif des Nations Unies de favoriser le développement des villes sans quartiers pauvres. Elle est membre de l’Advisory Committee of International Lawyers for Africa et de Trustee of Africa Humanitarian Action.
  9. Le présent communiqué de presse et d’autres publications ITIE sont disponibles sur le site Internet de l’ITIE à l’adresse suivante : www.eiti.org. Si vous souhaitez recevoir les bulletins d’information ITIE et autres mises à jour importantes sur l’ITIE par e-mail, vous pouvez vous abonner à ce service sur le site Internet.
  10. Les demandes de renseignements émanant d’organisations autres que les médias peuvent être adressées au Secrétariat international de l’ITIE par téléphone au +47 22242105 ou par courriel à secretariat@eiti.org.