Dernières nouvelles

Le Congo et le Burkina Faso déclarés pays « Conformes à l'ITIE ».

Les pays publient régulièrement les revenus de leurs ressources naturelles.

La République du Congo et le Burkina Faso ont été déclarés hier pays « cConformes » à la norme ITIE lors d'une réunion du Conseil d'administration ITIE à Oslo.

Cela signifie que les pays disposent de processus fonctionnels de divulgation et de rapprochement annuels de tous les revenus du gouvernement issus des activités pétrolières, gazières et minières. Ces chiffres, compilés dans les rapports ITIE , autorisent les citoyens de ces pays à voir combien leur gouvernement reçoit en échange de leurs ressources naturelles.

Pour la première fois, plus de la moitié des pays qui mettent en œuvre l'Initiative sont désormais « Conformes à l'ITIE ».

Outils pour améliorer la gestion des ressources naturelles du Congo.

Le Coordonnateur national de l'ITIE Congo, M. Florent Michel Okoko, a déclaré que le pétrole fournissait la majeur partie des revenus du gouvernement.

« Dans un pays comme le Congo, où 90 % des revenus du gouvernement proviennent des ressources naturelles, quelle est la meilleure manière de gérer ces revenus ? C'est ayant recours à l'ITIE. »

« L'ITIE est un outil important pour le parlement, afin qu'il puisse comparer ce que les entreprises disent avoir payer et ce que le gouvernement perçoit effectivement. »

« C'est un moyen de voir la gestion des ressources naturelles comme celles du pétrole, du gaz et des minéraux, et bientôt celle de la foresterie au Congo. », a ajouté M. Okoko.

Le Congo possède également des ressources en or et en autres minéraux. Depuis les crises de 1997 et 1998, la reprise des prix du pétrole a aidé l'économie du Congo à reprendre vie.

Pour en savoir plus sur l' ITIE au Congo, veuillez consulter la page du pays à www.eiti.org/Congo

Le Gabon radié, la Sierra Leone, la Mauritanie et le Yémen déclarés pays « suspendus »

Par ailleurs, le Conseil d'administration de l'ITIE a convenu de radier le Gabon et de suspendre temporairement la Sierra Leone, la Mauritanie et le Yémen. Le Conseil a conclu que le deuxième exercice de Validation ITIE du Gabon qui avait été terminé en retard, indiquait qu'aucun progrès significatif n'avait été réalisé.

La Sierra Leone a terminé son deuxième exercice de Validation indiquant des progrès notables, mais n'est toujours pas parvenu à la Conformité. Le Conseil d'administration de l'ITIE a conclu qu'une courte période de suspension serait appliquée pour prendre des mesures correctives nécessaires.

La Mauritanie et le Yémen n'ont, quant à eux, pas encore publié leur rapport 2010 tel que requis par les Règles de l'ITIE en matière de déclaration régulière et ponctuelle ; le dernier rapport du Yémen date de 2007.

 

Pour toute question, commentaire, demande d'interview, veuillez contacter Anders Kråkenes.