Dernières nouvelles

L’Afghanistan suspendu à titre temporaire pour la lenteur de ses progrès

Le Conseil d’administration de l’ITIE félicite le pays pour ses efforts accrus afin d’améliorer la transparence

Tout en reconnaissant les conditions particulièrement difficiles dans lesquelles l’Afghanistan met en oeuvre l’ITIE, le Conseil d’administration a néanmoins retenu que l’Afghanistan avait fait des « progrès inadéquats » globalement dans la mise en œuvre de la Norme ITIE. Conformément à la Norme ITIE le pays est temporairement suspendu jusqu’à ce qu’il soit en mesure de montrer des preuves de progrès significatifs dans une nouvelle évaluation de Validation. Le texte complet de la décision du Conseil d’administration est à retrouver ici.

Fredrik Reinfeldt, Président de l’ITIE, déclare : « La suspension est un mécanisme temporaire. L’Afghanistan reste un pays mettant en œuvre l’ITIE et nous nous réjouissons de travailler avec le gouvernement, le secteur et les organisations de la société civile pour consolider les bases de l’élan récent vers une meilleure transparence. La décision du Conseil d’administration retient une série bien définie de mesures correctives afin de guider ce travail. »

Le Conseil d’administration de l’ITIE a félicité l’Afghanistan pour ses efforts visant à améliorer la transparence suite à sa première Validation conformément à la Norme ITIE en 2017 et s’est félicité de l’engagement du gouvernement à insuffler un nouvel élan à la mise en oeuvre de l’ITIE.

Reinfeldt poursuit : « Cette Validation s’est concentrée sur la mise en œuvre de l’ITIE en Afghanistan avant novembre 2017. Depuis, et surtout ces derniers mois, le gouvernement a renouvelé son engagement vis-à-vis de l’ITIE et a fait des progrès importants sur la transparence des licences. Le Conseil d’administration se félicite de ces avancées et lance un appel afin que les pays et organisations de soutien à l’ITIE maintiennent leur soutien à l’Afghanistan pour améliorer la mobilisation des ressources domestiques, approfondir les réformes, créer la confiance et lutter contre la corruption. Tous ces éléments sont clés pour une croissance et une prospérité durables. »

L'Afghanistan est membre de l’ITIE depuis 2010. Le pays est riche en ressources minières, y compris de vastes réserves de cuivre, de minerai de fer, de métaux rares, or, pierres précieuses et marbre. Les réserves sont estimées à plus de 1000 milliards de dollars US. Les ressources énergétiques du pays sont constituées de gaz naturel et de pétrole. Si ce potentiel extractif d’envergure était réalisé, cela pourrait générer des revenus significatifs pour le gouvernement afghan, améliorant le développement économique et réduisant la grande dépendance actuelle du pays à l’aide extérieure.

Le gouvernement central Afghan n’a pas la possibilité de gérer ou de mettre en oeuvre la collecte des revenus du secteur extractif et la production est limitée par la situation de sécurité incertaine. Malgré ces défis, l’Afghanistan a fait des progrès dans la mise en œuvre de l’ITIE et a par exemple utilisé les données en tant qu’outil diagnostic pour son système de cadastre, une façon de renforcer la collecte des revenus pour le gouvernement et d’identifier les défis et proposer des réformes aux pratiques d’audit public.

Pour plus d'informations: