Dernières nouvelles

L’Allemagne décide de mettre en œuvre l’ITIE

Le gouvernement allemand a publié aujourd’hui le communiqué suivant.

Berlin, le 2 juillet 2014. Le Conseil des ministres de la République fédérale d’Allemagne a décidé d’entamer les préparatifs menant à la pleine mise en œuvre de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) dans le pays. M. Uwe Beckmeyer, secrétaire d’État parlementaire au ministère fédéral des Affaires économiques et de l’Énergie, a été nommé Représentant spécial pour l’ITIE en Allemagne.

Commentant cette décision, M. Beckmeyer a déclaré : « L’Allemagne est un partisan de longue date de l’ITIE. Son soutien remonte aux débuts de l’ITIE en 2003, et elle a contribué politiquement et financièrement au développement et à l’extension de la norme ITIE dans les pays en développement et sur les marchés émergents du monde entier. Nous reconnaissons que l’Allemagne ne compte pas parmi les pays miniers importants pour lesquels l’ITIE a été lancée à l’origine. Le secteur minier de l’Allemagne revient à moins de 1 % de son PIB. Cependant, il est dans notre intérêt stratégique d’appuyer l’acceptation élargie et le renforcement de l’ITIE. La décision de mettre l’Initiative en œuvre reflète les engagements que nous avons pris dans le cadre du G7. Ensemble, nous souhaitons améliorer la gestion transparente des ressources naturelles à travers les frontières, afin de créer des conditions égales pour les entreprises et d’obtenir de meilleurs résultats pour les populations de pays dotés en ressources minérales ».

En ce qui concerne les objectifs de l’ITIE en Allemagne, M. Beckmeyer a fourni les précisions suivantes : « Nous nous efforcerons d’harmoniser la mise en œuvre nationale de l’ITIE avec la récente réglementation de l’UE sur la redevabilité et la transparence. Cependant l’Allemagne entend aller au-delà de la transparence. Nous souhaitons appliquer le modèle de gouvernance multipartite de l’ITIE, dont le succès est bien établi, pour créer de nouveaux partenariats à travers des groupes de parties prenantes dans le secteur des ressources naturelles ». 

Mme Clare Short, Présidente de l’ITIE, a déclaré : « La décision du gouvernement allemand de mettre en œuvre la norme ITIE confirme qu’il entend observer les mêmes normes de transparence élevées qu’il attend des autres pays. 

Depuis les premiers jours de l’ITIE, le gouvernement allemand a été un solide appui, entièrement convaincu de la valeur des efforts pour améliorer la gouvernance des ressources naturelles. Sa décision de mettre en œuvre la norme ITIE transmet le message que le pays entend s’astreindre aux mêmes normes élevées de transparence et de redevabilité que celles qu’il attend des autres pays. Il déploie aujourd’hui des efforts pour assurer la bonne gouvernance à tous les niveaux de la gestion des ressources naturelles. J’espère aussi que cet exemple du gouvernement allemand sera suivi en Europe de l’Est, particulièrement dans les pays ayant une activité importante de production et de transit d’hydrocarbures. »

Des mesures sont désormais prévues pour présenter une demande officielle d’adhésion à l’ITIE en tant que pays candidat à l’ITIE. Mais auparavant, des rencontres auront lieu avec le secteur privé et la société civile allemands au cours de juillet 2014. Ces rencontres seront toutes ouvertes au public.

Lire la communication de presse allmande

Pour plus d'information sur l’ITIE en Allemagne, prière de contacter le Secrétariat international de l’ITIE (secretariat@eiti.org) ou le ministère fédéral des Affaires économiques et de l’Énergie (BMWi), en Allemagne (buero-ivb2@bmwi.bund.de).