L'Irak touche environ 100 milliards de $ US sur les ventes de pétrole en 2012

Importante différence entre le prix du baril vendu à l'international ou sur le marché national.

L'Irak a généré 94 milliards de $ US de recettes grâce la vente de son pétrole brut en 2012, la plus grosse somme jamais annoncée par un pays de l'ITIE. C'est l'une des découvertes du dernier rapport ITIE sur l'Irak.

Bénéfices issus de l'exportation de pétrole

L'Irak a augmenté sa production en 2012 de plus de 10 % par rapport à l'année précédente pour atteindre plus d'un milliard de barils. 22 millions de barils on été générés par la Région du Kurdistan, ce qui porte le total, en comptant les stocks existants et d'autres excédents reçus, à 1,13 milliard de barils. Parmi eux, environ 80 % (887 millions de barils) on été exportés, la majorité vers l'Extrême-Orient (52 %) et le restant divisé entre les États-Unis (26 %) et l'Europe (22 %).  

« Ce rapport, le premier de l'Irak sous les nouvelles normes 2013 de l'ITIE, confirme la position de leader du pays sur la déclaration des ventes de pétrole brut », a déclaré Jonas Moberg, Directeur du Secrétariat International de l'ITIE.

En Irak, toutes les ressources pétrolières appartiennent à l'état et la vente du pétrole est la principale source de revenus du pays.

En plus d'expliquer le procédé de vente du pétrole et de vérifier les montants payés par les 43 acheteurs accrédités pour les achats de ce que le pays a extrait en 2012, le rapport comprend pour la première fois un modèle de contrat de vente de brut. Les ventes sont triées par entreprises et régions d'exportation, tandis que les données de production pour l'exportation de brut sont également listées par entreprise de production et par mois. 

Les ventes domestiques génèrent moins de recettes

Le fait que le Rapport ITIE contienne des informations sur les ventes domestiques, dont, entre autres, une vérification des revenus nets issus de la vente de produits pétroliers sur le marché local pour les années 2009 à 2011, constitue une autre première. Les ventes domestiques comme les exportations ont augmenté ces trois dernières années, grâce à un accroissement généralisé de la production de pétrole. Plus de 80 % du pétrole irakien est vendu à l'international. 

Ce graphique montre les parts de ventes de pétrole domestiques (la consommation) au sein de la production totale. La majeure partie du pétrole est exportée (« Exportation nettes »). 

D'après les informations révélées dans ce rapport et ses prédécesseurs, les recettes moyennes perçues par l'état sur la vente d'un baril sur son sol sont huit fois inférieures à celles perçues sur un baril exporté. 

Ventes domestiques/Exportations*

2009

2010

2011

2012

Production totale (en millions de barils)

**876

860

934

1,055

Barils exportés (en millions de barils)

695

690

788

887

Ventes domestiques (en millions de barils)

181

170

146

168

Pourcentage de ventes domestiques

21 %

20 %

16 %

16 %

Recettes - exportations (en milliards de $ US)

41

52

89

94

Recette moyenne par baril exporté (en $ US)

47

61

95

89

Recettes - ventes domestiques (en milliards de $ US)

2

2

2

Indisponible

Recette moyenne par baril vendu sur le marché domestique (en $ US)

13

13

12

Indisponible

* Rapports ITIE sur l'Irak 2009-2012

** Administration Américaine pour l'Information Énergétique (US Energy Information Administration)

Tous les chiffres sont arrondis

« Avec de tels écarts de prix entre le marché domestique et les exportations, il est important que les citoyens irakiens comprennent le rôle que peuvent jouer les exportations dans l'accroissement des recettes de l'état », a déclaré M. Mohammed Kirkukly, Officier de Programme à l'Institut de Gestion des Ressources Naturelles. « C'est un domaine sur lequel l'ITIE peut aider à l'amélioration de la qualité des débats ».

Les chiffres de la Région du Kurdistan n'ont pas été fournis

Le rapport indique que les chiffres ont été réclamés mais pas divulgués par la Région autonome du Kurdistan, qui ne participe pas aux rapports ITIE. Cependant, le dernier rapport comprend un chapitre sur la Région Kurde, offrant une vision globale de l'industrie dans la région basée sur les informations rendues publiques par le Gouvernement régional du Kurdistan (KRG)

D'après le ministère des ressources naturelles du KRG, les recettes totales issues de la vente du pétrole brut et des produits pétroliers pour la Région du Kurdistan s'élèvent à 2,3 milliards de $ US, soit une augmentation de 6 % par rapport à l'année précédente.

La transition vers la Norme

Il s'agit du premier rapport de l'Irak sous la norme ITIE 2013, qui élargit et approfondit les sources d'informations dans un certain nombre de domaines jusque-là non compris dans le procédé ITIE de l'Irak, comme le taux d'emploi dans le secteur, la contribution de l'industrie aux recettes nationales, les coordonnées et les cartes des permis, les contrats des services techniques et des services de production et de développement. Les rapports à venir se baseront sur ces progrès et incluront également des informations sur les revenus totaux, le secteur minier et les transferts régionaux obligatoires, entre autres sujets. 

 

Pour plus d'informations sur l'ITIE en Irak, consultez http://ieiti.org.iq/   ou visitez la page du pays sur notre site. 

Note aux éditeurs : nous encourageons la republication de notre contenu. Veuillez attribuer cet article avec : « L'Irak génère environ 100 milliards de $ US sur la vente de pétrole en 2012 » a été publié sur eiti.org le 14 janvier 2015.