Dernières nouvelles

'La propriété effective est une norme mondiale émergente et une priorité pour les gouvernements luttant contre la corruption'

Tonu dirige le travail sur l'engagement thématique auprès du Secrétariat du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert. Elle travaille avec les équipes du PGO, du Comité Directeur et des partenaires pour s'assurer que dans les 99 pays et localités membres du PGO il soit possible d'utiliser la plateforme pour tenir ses engagements en termes de thèmes prioritaires et de réformes. Il s'agit de lutte contre la corruption et de secteurs prioritaires comme par exemple les industries extractives.

Nous avons discuté avec Tonu en marge de la semaine des organisations partenaires de l'ITIE, pendant laquelle les priorités pour renforcer la gouvernance du secteur extractif ont été discutées. Cette semaine était organisée à Oslo en septembre 2018.

Pourquoi faites-vous ce que vous faites? Citez un projet un cours qui est particulièrement intéressant?

Je suis chargée d'un effort horizontal couvrant plusieurs équipes visant à assurer que la plateforme PGO puisse être utilisée afin de permettre des réformes plus ambitieuses de domaines prioritaires comme par exemple l'industrie extractive, la lutte contre la corruption et les questions directement liées au quotidien des citoyens, comme la fourniture de services publics. Le PGO ne traite donc pas de transparence comme un objectif en soi, mais bien comme un moyen de permettre une meilleure redevabilité et des réponses plus rapides de la part du gouvernement. Nous constatons quelques réformes clés dans le PGO qui devraient devenir des normes mondiales, comme les registres publics de propriété effective, une supervision par le public du processus d'appels d'offres. Il peut s'agir également de mieux faire entendre les voix des citoyens, parmi d'autres thèmes. 

Mon rôle consiste à renforcer les partenariats sur ces thèmes, le "P" de PGO. Plus les citoyens et les organisations travaillent ensemble sur les réformes, plus il est probable qu'ils réusissent. Je contribue également à mettre en contact les réformateurs dans les pays entre eux, et avec des experts qui peuvent soutenir la mise en oeuvre. A cette fin nous venons de lancer le fonds fiducaire multi-donateurs accueilli par la Banque mondiale et soutenu par les gouvernements canadien, français et britannique. L'un des objectifs du fonds fiduciaire est de soutenir un apprentissage entre pays sur les thèmes prioritaires du PGO. Ceci fournira les ressources nécessaires pour soutenir efficacement l'apprentissage par les pairs.

A mes yeux ce qui est passionnat c'est ce rôle de renforcement des partenariats avec des organisations telles que l'ITIE. Le PGO vient de signer un protocole d'accord pour formaliser un partenariat de longue date bénéfique aux deux parties. Ainsi nous pourrons mieux coordonner notre soutien et agir sur les points prioritaires que nous avons en commun.

Comment le travail et les données ITIE sont-ils pertinents pour votre travail?

De nombreux pays du PGO se sont engagés sur le secteur extractif dans le cadre plus large de leur travail contre la corruption. 40% des membres du PGO au niveau national et local ont en fait des engagements portant sur la transparence des industries extractives. Plusieurs membres du PGO ont utilisé la plateforme PGO pour rejoindre l'ITIE ou remplir les exigences de l'ITIE, y compris l'Allemagne, l'Indonésie, le Nigeria, les Philippines et l'Ukraine. A l'avenir l'ITIE et le PGO pourraient mieux se coordonner pour fournir à la société civile et aux gouvernements les connaissances, les ressources et les partenariats permettant une mise en oeuvre plus efficace de leurs engagements.

Quels sont les domaines sur lesquels l'ITIE devrait mettre l'accent d'ici à la Conférence mondiale de 2020?

D'abord la transparence de la propriété effective - il s'agit d'une norme mondiale émergente et d'une priorité pour les gouvernements luttant contre la corruption. Cela ne se limite d'ailleurs pas au secteur extractif. Seize pays du PGO ont pris des engagements en matière de propriété effective, y compris la mise en oeuvre de leurs feuilles de route ITIE et l'élaboration des registres de propriété effective. Il s'agit du Ghana, du Nigeria, du Royaume-Uni et de l'Ukraine. Avec une mise en oeuvre plus ciblée des feuilles de route propriété effective ITIE 2020, la possibilité existe pour le secteur extractif de fixer l'exemple à suivre pour d'autres secteurs. La Conférence mondiale de l'ITIE l'année prochaine représente une bonne opportunité de mener des conversations sur la meilleure façon de coordonner les efforts entre agences, comment traiter des défis techniques liés aux données et comment travailler de façon plus efficace avec la société civile sur la mise en oeuvre.

Deuxième chose: la lutte contre la corruption liée aux industries extractives. J'aime beaucoup ce que j'entends cette semaine, il s'agit de mettre l'accent sur les réformes du secteur extractif dans le cadre plus large de la lutte contre la corruption dans les différents pays.

Troisième chose: l'espace réservé à la société civile qui rétrécit. C'est un problème pour la société civile non seulement à l'ITIE mais également dans la communauté PGO plus largement. Dans le secteur extractif, les activistes rencontrent une grande résistance de la part des groupes d'intérêt et nous devons mener un dialogue plus axé sur l'action, identifier des politiques et des approches pour traiter de ces défis.