Dernières nouvelles

Les recettes extractives du Liberia en pleine transformation

Développement de l'agriculture, de la sylviculture et du secteur minier.

Le Liberia a publié son 5ème rapport ITIE couvrant l'exercice 2011/12 le 30 juin. Comme dans les précédents rapports, le Liberia a dépassé les exigences de l'ITIE en y incluant des informations sur la sylviculture et l'agriculture, en plus des ressources pétrolières et minières.

Les recettes gouvernementales issues du secteur extractif sont restées relativement stables, passant de102 millions de dollars (2010/11) à 110 millions de dollars, soit une petite augmentation. Ce montant représente environ 14 % du PIB réel du pays dans la période couverte par le rapport, et 34 % des recettes gouvernementales totales estimées.

Par rapport à l'année précédente, un changement majeur a été observé dans la structure des recettes du Liberia.

Comparaison de la structure des recettes entre le 4ème et 5ème rapport ITIE. Les recettes pétrolières ont diminué significativement de 59 % tandis que les autres secteurs extractifs ont augmenté et compensé cette diminution. 

Déclin des recettes pétrolières

Les paiements générés par l'industrie pétrolière ont baissé de 59 %. Les recettes pétrolières ont été anormalement élevées dans le rapport précédent à cause d'importants paiements uniques. À la fin de l'année 2010, Chevron a acheté une part majoritaire dans des blocs offshore du Liberia à Oranto Petroleum, permettant au gouvernement du pays de générer 40 millions de dollars de taxe et primes de signature auprès de ces entreprises.

Les projets de Petroleum sont toujours en phase d'exploration et la production n'a pas commencé. Dix des trente blocs pétroliers du Liberia ont été attribués à des entreprises incluant Anardako, Chevron et Exxon. Du pétrole a été découvert, mais pas encore en quantités commerciales.

Les ressources minières sont la plus grande source de recettes, et l'agriculture est le plus grand générateur d'emplois

L'industrie minière est la plus grande source de recettes et a représenté plus de 50 % des recettes gouvernementales issues du secteur extractif en 2011/12. Le Liberia est riche en minerai de fer, or et diamant.

Une seule entreprise, Western Cluster, a généré 25 % des recettes totales issues de l'industrie minière. L'entreprise développe plusieurs gisements de minerai de fer au Liberia et a payé des frais de signature d'une valeur de 25 millions de dollars. En août 2011, Western Cluster est devenue une filiale de Sesa Goa Ltd, une entreprise appartenant à Vedanta Group.

La part de l'agriculture dans les revenus extractifs a augmenté pour atteindre 25 %. Les paiements effectués par Firestone Liberia, un producteur de caoutchouc, et Liberia Forest Production Inc, une société de fabrication d'huile de palme, ont augmenté de 14 millions de dollars à 23 millions de dollars, poussant vers le haut les recettes issues de l'agriculture. 

Ce secteur emploie approximativement 50 % de la population, tandis que l'industrie minière n'emploie que 2 % de la population.

La sylviculture reste moins importante en termes monétaires, malgré le doublement des recettes de ce secteur, passant de 5,5 millions de dollars à 11 millions de dollars. Les principales exportations du Liberia incluent le caoutchouc, le minerai de fer, l'huile de palme et les rondins. En janvier 2013, la présidente Johnson-Sirleaf a introduit un moratoire sur l'exportation du bois pour combattre la déforestation.

Des données de qualité à renforcer 

Le secteur extractif joue un rôle prédominant dans l'économie, et c'est surtout l'industrie minière qui a généré de la croissance économique au cours des dernières années, bien que le manque d'infrastructures reste un défi. Le rapport recommande de continuer d'améliorer la base de données sur les entreprises extractives.  Un projet ambitieux parle de publier bientôt un registre consultable en ligne.

 

Pour de plus amples informations sur l'ITIE au Liberia, n'hésitez pas à visiter la page du pays sur le site web de l'ITIE et le site web national de l'ITIE au Liberia.