Dernières nouvelles

Les revenus miniers de la République Centraficaine ont doublé

Les revenus miniers de la RCA ont doublé entre 2008 & 2010, mais restent une part minime des revenus gouvernementaux.

Les revenus du secteur minier du gouvernement de République Centrafricaine (RCA) ont presque doublé entre 2008 et 2010. Bien que le pays soit un des plus importants producteurs de diamants, ce revenu représente toujours une part minime du total des revenus du gouvernement, selon le dernier rapport ITIE du pays.

Le 4e rapport ITIE de la RCA publié en décembre 2012, révèle que le gouvernement a reçu plus de 21 millions de dollars US en taxes, frais et redevances des opérateurs du secteur minier en 2010, soit une augmentation par rapport aux 12 millions de dollars US perçus en 2008.

Les revenus du secteur miniers représentent 2,8% du PIB (2006-2011), selon les données publiées par l'African Economic Outlook (Aperçu de l'économie africaine). L'agriculture de subsistence et le secteur forestier restent la colonne vertébrale de l'économie avec un pourcentage de 55,2%, selon la même source.

La production de diamants, or et autres minéraux en RCA est entièrement effectuée par des mineurs artisanaux.  Les revenus du gouvernement issus de l'industrie minière artisanale se sont élevés seulement à 740 000 dollars US en 2010, tandis que les sociétés d'import-export et les comptoirs d'achat qui achètent et commercialisent la production minérales de ces mineurs artisanaux   n'ont contribué au budget du gouvernement qu'à hauteur de 15 000 dollars US.

La plus grande partie de ces paiements est effectuée par des entreprises minières en phase d'exploration ou réservant leurs concessions pour un développement futur. Par exemple, le paiement annuel spécial de l'exploitant d'aluminium français Areva de 8 millions de dollars a représenté à lui seul 40% du total des paiements du gouvernement de la RCA en 2010.

Tandis que la RCA reste le 14e producteur mondial de diamants, en 2010 les mineurs artisanaux n'ont officiellement produit que 60 kilos d'or. Le pays souffre de l'exploitation illégale et d'exportation à travers des frontières poreuses. La RCA ne possède pas de littoral et souffre d'un pauvre approvisionnement en énergie, ce qui ralentit fortement la production industrielle.

Pour en savoir plus sur l'ITIE en République centrafricaine, veuillez vous rendre sur www.eiti.org/CentralAfricanRepublic