News and blog posts

Le Président de l’ITIE félicite le Libéria sur ses progrès

 

MONROVIA, LE 8 OCTOBRE 2009 – Le Libéria a fait d’énormes progrès dans la conformité aux normes mondiales de gestion transparente des revenus de ses industries extractives selon l’Initiative de la transparence des industries extractives (ITIE). À Monrovia, le Président de l’ITIE, Peter Eigen, a félicité le gouvernement, le secteur privé des industries extractives, et les activistes de la société civile, qui ensemble, ont accompli ce qu’il a décrit comme une tâche incroyable de mise en oeuvre des normes ITIE.

Le Dr Eigen et le responsable adjoint de l’ITIE, Eddie Rich, on visité le Libéria pour examiner les progrès du pays depuis le début de sa mise en oeuvre de l’ITIE deux ans plus tôt. Le Libéria est un des 30 pays à travers le monde en cours de mise en oeuvre des normes.

Suite à une réunion avec la Présidente du Libéria, Ellen Johnson-Sirleaf, le Dr Peter Eigen a observé que les problèmes associés à l’emploi des ressources naturelles sont invariablement liés à l’avidité de ceux qui veulent les accaparer.

Le Dr Eigen a loué le Libéria pour ses progrès, qu’il attribua à l’engagement de la direction politique au Libéria et au professionalisme du groupe des parties prenantes, dont les efforts constants ont accéléré les progrès du Libéria dans sa gouvernance transparente, prévisible et stable. Le Dr Eigen souligna que ces rapides progrès ont permis au Libéria de devenir non seulement un leader africain, mais au niveau mondial dans les progrès vers une meilleure transparence dans le secteur extractif.

La Présidente a acceuilli la visite du Libéria, qui selon elle fut un facteur motivant pour dresser le bilan des progrès, ce qui aidera le Libéria à continuer son parcours. Elle loua l’équipe de l’Initiative de la transparence des industries extractives du Libéria (LEITI), dirigée par Negbalee Warner, pour ses progrès. La Présidente parla de l’engagement et du dévouement de l’équipe ITIE du pays dans la mise en oeuvre de ses fonctions, assurant que chaque accord de concession et contrat important du secteur extractif soit examiné, et d’aller « au-delà du secteur minier où l’ITIE a fait ses débuts, mais inclure l’exploitation des forêts. »

Elle ajouta, « Leur travail a été d’une telle valeur qu’ils ont permis au Libéria d’acquérir une position très élevée ». Elle affirma que le Libéria s’était surpassé dans le programme ITIE. Elle exprima l’espoir qu’un programme similaire avec d’autres personnes engagées pourrait se concentrer sur la stratégie anti-corruption du pays.

Remarques aux rédacteurs

1. Relations presse, demandes d’interviews, veuillez vous adresser au Directeur de la communication, Anders Tunold Kråkenes au Secrétariat international de l’ITIE, +47 4666 2888 akrakenes@eiti.org.

2. Le Dr Peter Eigen est le Président de l’Initiative de la transparence des industries extractives (ITIE), l’initiative internationale pour l’amélioration de la transparence des industries pétrolières, gazières et minières. Il fut également le fondateur de Transparency International, basé à Berlin, une organisation non-gouvernementale engagée à l’augmentation de la responsabilité gouvernementale et la résorption de la corruption.

3. L’ITIE est une coalition de gouvernements, d’entreprises, de groupes de la société civile, d’investisseurs et d’organisations internationales. Tous ces collèges sont représentés au Conseil d’administration, présidé par Peter Eigen. Le Secrétariat de l’ITIE est hébergé par le gouvernement norvégien à Oslo et fut formellement ouvert le 26 septembre 2007.

4. 3,5 milliards de personnes habitent dans des pays riches en pétrole, gaz et minerais. Avec une bonne gouvernance, l’exploitation de ces ressources peut produire d’importants revenus pour encourager la croissance et réduire la pauvreté. Cependant, la faible gouvernance peut entraîner la pauvreté, la corruption et les conflits. L’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE) souhaite renforcer la gouvernance en améliorant la transparence et la responsabilité dans le secteur extractif. L’ITIE établit une norme mondiale aux entreprise pour la publication des paiements et aux gouvernements de révéler leurs revenus.

5. Les 30 pays en cours de mise en oeuvre de l’ITIE sont : l’Albanie, l’Azerbaïdjan, le Burkina Faso, le Cameroun, la République centrafricaine, la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo, la Guinée équatoriale, le Ghana, la Guinée, le  Kazakhstan, le Kirghizstan, le Libéria, le Madagascar, le Mali, la Mauritanie, la  Mongolie, le Mozambique, le Niger, le Nigéria, la Norvège, le Pérou, la République du Congo, São Tomé e Príncipe, la Sierra Leone, la Tanzanie, le Timor-Leste, le Yémen et la Zambie.

6. Le 25 septembre de cette année, les dirigeants du G20 ont exprimé leur soutien de l’ITIE dans leur déclaration du sommet de Pittsburgh. Les dirigeants du G20 ont affirmé que la publication des paiements et revenus à travers l’ITIE renforçait le soutien des plus vulnérables et contribuait à la réduction de la pauvreté.

7. Ce communiqué de presse et les autres publications de l’ITIE sont disponibles sur le site web de l’ITIE au www.eiti.org. Pour obtenir le Bulletin de l’ITIE et d’autres importantes mises à jour de l’ITIE automatiquement par courriel, veuillez vous inscrire au service du site web.

8. Pour tous autres renseignements, veuillez contacter le Secrétariat international de l’ITIE au  +47 22242105 ou par courriel au secretariat@eiti.org.