Clare Short: La transparence en pratique, des leçons du développement et de l'ITIE

Clare Short, présidente de l'ITIE, a donné le 8 décembre dernier la Conférence annuelle anti-corruption à la Transparency International UK.

Lors de sa conférence, Mme Short a résumé l'évolution des efforts visant à éradiquer la corruption, concluant que des avancées ont été faites depuis que la corruption a commencé à être prise au sérieux il y a 10 à 15 ans, illustrées par la récente croissance des pays respectant la norme ITIE. Elle a déclaré: "il ne fait aucun doute que l'ITIE a pris un bon départ".

Elle a soutenu que la corruption reste un problème dans les pays du Nord et souligné un certain nombre de scandales de corruption britanniques, tout particulièrement les contrats de défense Al Yamamah. Évoquant les recherches relatives à la prétendue "malédiction des ressources", elle a opposé aux histoires des pays du Sud riches en ressources celle de pays riches en ressources que sont l'Australie et la Norvège, concluant: "il est clair que le problème est la gouvernance et non la nature des ressources en elles-mêmes". Elle a alors retracé l'histoire de l'ITIE, son évolution et les défis auxquels elle fait face aujourd'hui.

Clare achevé son allocution: "il existe un réel danger qu'au cours des difficiles années qui nous attendent, les gouvernements et compagnies réduisent leur engagement à la transparence et contre la corruption. C'est pourquoi le travail de Transparency International et de tous ses chapitres nationaux, et espérons-le d'une ITIE améliorée, qui consiste a toujours mettre en évidence ces problèmes, est si important. J'espère que tout ceux qui sont présents ce soir continueront avec détermination à soutenir le travail de TI et de la Convention des Nations unies contre la corruption alors que la pression s'intensifiera dans les difficiles années à venir.”

Vous pouvez lire la conférence de Clare Short sur le site Web de Transparency International UK »