Dernières nouvelles

Les dirigeants du G8 exhortent les pays membres de l'ITIE à mener à bien la mise en œuvre de l'initiative.

Le sommet regroupant les dirigeants du G8 à Muskoka au Canada les 25 et 26 juin a mis une emphase toute particulière sur la mise en œuvre de l'ITIE auprès des Pays candidats à l'ITIE, afin que soit mises en avant la gouvernance et la responsabilité dans le secteur extractif. Depuis le sommet du G8 à Évian en 2003, le Groupe des Huit a constamment montré son soutien à l'ITIE. Lors de leur dernière déclaration intitulée : "Déclaration du G8 à Muskoka – Reprise et renaissance" les dirigeants du G8 ont annoncé :

"Nous incitons également les Pays candidats à l’Initiative pour la transparence dans les industries d’extraction (ITIE), y compris la RDC, à compléter le processus de mise en œuvre de l’ITIE, un mécanisme qui vise à améliorer la gouvernance et la responsabilisation dans le secteur extractif. La récente inclusion du coltan et de la cassitérite dans les Rapports ITIE de la RDC est un pas dans la bonne direction."

Cette année, le G8 a également publié le rapport Muskoka – Compte rendu des activités reprenant les engagements récents des membres du G8 en matière de développement, y compris son soutien à l'ITIE. Le rapport reprend notamment que :

"Depuis le Sommet d’Évian en 2003, le G8 s’efforce de promouvoir l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) afin d’accroître la transparence au chapitre des paiements et des revenus dans le secteur de l’extraction."

Les dirigeants du G20 ont exprimé leur soutien à l'ITIE lors de leur rencontre à Pittsburgh l'an passé.