"PWYP est essentiel au succès de l’ITIE"

Deux cent militants venus de plus de 50 pays se sont réunis à Montréal dans le cadre d’une conférence de trois jours de la coalition Publiez ce que vous payez, la campagne mondiale en faveur de la transparence et de la responsabilisation dans les secteurs minier, gazier et pétrolier. 

Les délégués représentaient des centaines d’organisations travaillant dans les pays riches en ressources naturelles à travers le monde dont l’objectif est de s’assurer que les citoyens sont en position de tirer partie des ressources naturelles de leur pays.

Le Canada a été choisi comme emplacement pour cette conférence car le pays abrite certaines des plus importantes compagnies minières du monde : en effet, en 2008, plus de 75 % des compagnies minières et d’exploration du monde avaient leur siège social au Canada ; ces compagnies sont présentes dans plus de 100 pays à travers le monde. 

Lorsque le responsable du Secrétariat de l’ITIE Jonas Moberg a pris la parole à l’occasion de cette conférence, il a parlé du rôle essentiel qu’a joué et joue encore la coalition Publiez ce que vous payez en matière de succès de l’ITIE. 

Un nouveau rapport documentant les origines de la coalition Publiez ce que vous payez (PWYP) et évaluant les progrès de la coalition entre 2002 et 2007 a été publié cette semaine à l’occasion de la Conférence internationale de PWYP qui s’est tenue à Montréal, au Canada. Ce rapport intitulé Publishing What We Learned, (Publier ce que nous apprenons), a été rédigé par Mabel van Oranje, qui travaillait autrefois auprès de l’Open Society Institute, et Henry Parham, ancien coordinateur international de PWYP.