Cover thumbnail_Empowerinng communities to participate in the oversight of the extractive sector
Type de publication: 
Research on the EITI
Published Date: 
October, 2020

Habiliter les communautés dans les pays mettant en œuvre l’ITIE à participer à la surveillance du secteur extractif

Grâce au soutien de la Fondation Ford, le Secrétariat international de l’ITIE a mené une étude visant à évaluer les possibilités de renforcement des efforts de communication et de diffusion afin d’élargir et d’approfondir l’engagement de la société civile locale dans la gouvernance des ressources naturelles. Elle se fonde sur l’expérience de trois pays ITIE pilotes : la Colombie, le Ghana et l’Indonésie.

Les trois études investigatives ont été menées par des consultants indépendants à Buriticá en Colombie, à Obuasi au Ghana, et à Samarinda et Palu en Indonésie, zones où les activités minières ont un impact. Les résultats de ce travail devraient servir à éclairer les actions de communication et de diffusion des groupes multipartites nationaux, ainsi qu’à renforcer les capacités — par l’ITIE et ses partenaires — des communautés locales et des organisations de la société civile (OSC) dans les pays où l’ITIE est mise en œuvre. 

Au-delà des conclusions propres à chaque contexte, les études montrent que la mise en œuvre de l’ITIE peut et doit permettre de se pencher de manière plus proactive et attentive sur les obstacles à la participation des OSC, des CBO et des communautés locales à la surveillance des activités des industries extractives et de les surmonter.

Ce rapport compile les principales conclusions et recommandations des études investigatives, en tirant des enseignements, en envisageant les prochaines étapes qui pourraient s’avérer pertinentes dans l’ensemble des pays mettant en œuvre l’ITIE, et en orientant les efforts du Secrétariat international afin de soutenir le travail des groupes multipartites en vue de promouvoir le débat public et de porter les OSC et les communautés locales à intervenir davantage.