Exploration et production

EXPLORATION ET PRODUCTION DES RESSOURCES PÉTROLIÈRES, GAZIÈRES ET MINÉRALES

Qu’est-ce que l’exploration et la production ?

Au cours de la phase d’exploration, les entreprises prospectent pour repérer les gisements minéraux ou pétroliers potentiels. Une fois localisés, ils sont modélisés par l’entreprise et les réserves sont certifiées par un organisme agréé avant que la demande de licence de production ne soit déposée.

Lorsque les études requises (par ex., évaluations d’impact sur l’environnement, études de faisabilité, etc.) ont été menées à bien et que la mine ou le champ est développé, la production commerciale commence.

La production minière et pétrolière est le processus par lequel les minerais ou le pétrole sont extraits du sous-sol.

Les pays de l’ITIE divulguent des chiffres sur les volumes de production, les exportations et leur valeur marchande.

Oil production volumes per country in 2013

Initializing chart.

Comprendre les chiffres de production

Les chiffres de production concernent les volumes ou la quantité de la production. Dans l’industrie minière, ces chiffres sont généralement déclarés en tonnes pour la plupart des matières premières pondéreuses (comme le cuivre et le charbon), en onces pour les métaux précieux (tels que l’or et l’argent) et en carats pour les gemmes. Dans l’industrie pétrolière, ces chiffres sont déclarés en barils équivalents pétrole pour les produits pétroliers (comme le pétrole brut, le condensat et le gaz naturel). Bien que les différentes régions et entreprises n’utilisent pas toujours les mêmes unités de mesure pour déclarer leurs volumes de production (certaines emploient le système impérial, par exemple), on peut convertir les chiffres de production en unités similaires pour faciliter la comparaison.

Les chiffres de production, qu’ils concernent les volumes ou la valeur, sont généralement donnés sous forme d’agrégats annuels. On peut obtenir les chiffres de la production journalière moyenne en divisant la production annuelle par 365. Les fluctuations des prix de référence des matières premières peuvent entraîner des fluctuations plus importantes dans la valeur marchande de la production que dans les volumes.

Plus les données sont ventilées (par ex., par mois ou par jour), plus les chiffres de la production annuelle totale sont exacts. Certains pays publient des chiffres mensuels de production (dans le Rapport ITIE) ; c’est notamment le cas du Nigéria pour le pétrole.

Valeur marchande de la production

La valeur marchande de la production se calcule généralement en multipliant le volume de production par le prix de référence de la matière première concernée.

La valeur marchande de la production n’indique pas les recettes ou le bénéfice de l’entreprise extractive puisque ceux-ci incluent des coûts et revenus supplémentaires qui ne sont pas liés aux volumes de production. Lorsque l’on calcule la valeur de la production, notamment pour les minerais métalliques, des différences peuvent surgir entre le prix de référence international et la catégorie du produit pour lequel le volume est déclaré. Ainsi, dans le cas du cuivre, le volume de production sera probablement déclaré pour le concentré de cuivre alors que le prix international concerne le cuivre affiné. Il faut par conséquent appliquer un facteur de conversion pour retirer la valeur « affinée » qui apparaît dans le prix.

Autres sources pour les données de production

Si les Rapports ITIE fournissent des données de production, on peut aussi consulter d’autres sources pour obtenir ces données, notamment le régulateur national du secteur minier ou pétrolier et gazier, la BP Statistical Review, l’US Geological Service, l’US Energy Information Administration, l’Agence internationale de l’énergie, la Banque mondiale et les différentes associations minières internationales (par ex., le Conseil mondial de l’or, l’Association nucléaire mondiale, etc.).

Ce que la Norme ITIE exige

La Norme ITIE exige que les pays divulguent le volume et la valeur marchande de la production et des exportations pour chacune des matières premières minérales produites. Ces données doivent être fournies par l’État et la région concernés.

“EITI Reports are important for tracking the performance of each company in terms of compliance with their obligations towards state revenue. Detailed reporting will enable better analysis and comparisons with other data sources which will hopefully shed light on potential lost revenue and give policy recommendations to improve extractive industry governance.”
Maryati Abdullah, National Coordinator of PWYP Indonesia